Norme ISO 9001 : un gage de qualité depuis 2002

En ce début d’année 2020, Junior ISEP renouvelle pour la 18ème année consécutive sa certification de la norme ISO 9001. Elle témoigne de son engagement indéfectible envers la qualité de ses processus assurant ainsi la réalisation de projets répondant au mieux aux attentes de ses clients. Première Junior Ingénieur Européenne à avoir été certifiée en 2002, c’est un honneur pour la structure que de faire perdurer ce savoir-faire et ce gage de qualité.

De nos jours, seul un faible pourcentage, des JuniorEntreprises, est normé, alors que la France ne compte pas moins de 200 structures. En effet, une certification telle que la norme internationale ISO 9001 est source de motivation au sein de la structure ; le travail de fond nécessaire au commencement d’une telle démarche qualitative impose une exigence permanente à ses membres. Mais alors pourquoi les J.E. tentent de relever ce défi ? Quels sont les retours sur investissement ?


Qu’est-ce que la norme ISO 9001 ?

L’ISO – Organisation Internationale pour la Normalisation – créée en 1947, rassemble 165 pays à travers le monde, ce qui fait d’elle le plus grand organisme de normalisation existant. C’est dans les années 80 et 90 que seront lancées les normes les plus reconnues par les entreprises : l’ISO 9001 (1988) et l’ISO 14001 (1996).

La dernière révision de l’ISO 9001 remonte à 2015. Définissant les exigences pour la mise en place d’un Système de Management de la Qualité (SMQ), la norme ISO 9001 est un véritable outil de pilotage pour une structure. L’aboutissement de la certification permet, par conséquent, pour la structure de gagner en efficacité et d’accroître sa satisfaction client tout en appliquant les exigences de la norme.

Intégrer la norme au sein de sa structure permet donc de s’améliorer auprès de ses clients mais aussi envers toutes ses parties prenantes. Dès lors, chaque entreprise devra, en prévision de son premier audit, se fixer règles et objectifs pour correspondre aux exigences en termes de qualité. Et cela, est possible pour tout type de structure. En effet, c’est près d’un million de structures – grand groupe, ETI ou même association – à l’international, qui possède ce type de certification.

Le déroulement de la certification

Les certifications, dans le cas de l’ISO 9001, se déroulent sur un cycle de 3 ans. La première année correspond à l’audit de la structure dans son intégralité tandis que les deuxièmes et troisièmes années sont des audits de suivi, le Système de Management de la Qualité n’est alors interrogé que partiellement.

Un audit n’a, en aucun cas, pour but d’être exhaustif. Certes, l’auditeur doit parcourir un grand nombre de choses mais ne peut prétendre « tout voir ». Il procédera à un retour sur un panel des différents thèmes, pour qu’en fin d’audit, il puisse notifier ses constats sur la structure lors de la réunion de clôture. Dans les jours suivants, il enverra son rapport notifiant les non-conformités existantes (écarts par rapport à des exigences de la norme), dans le cas échéant, l’entreprise devra alors mettre en place un plan d’actions correctives qu’elle lui remettra. Il se prononcera alors sur la pertinence des actions que la structure propose pour résoudre les non-conformités. Selon leur importance, dans la majorité des cas, ceci sera suffisant jusqu’au prochain audit. Sinon, un complément d’informations ou d’audit peut être nécessaire. A posteriori, l’auditeur envoie son rapport au comité de décision de l’organisme certificateur, dans notre cas l’AFNOR.

« Le certificat en poche, il ne reste plus qu’à … le garder ! »

Annuellement, l’auditeur viendra vérifier la pérennité de la structure, la satisfaction clients ainsi que les démarches d’amélioration proposées par l’entreprise pour que son système de qualité soit efficace. À l’issue d’un cycle de 3 années, il faut changer d’auditeur voire même d’organisme certificateur, mais cela dépend du choix fait par l’entreprise. Par la suite, pour le renouvellement de la norme, l’auditeur, pour le premier audit d’un cycle dit « audit de renouvellement », s’intéressera à l’ensemble du système de management de la qualité, sans toutefois être aussi conséquent que l’audit initial.

Recevoir un auditeur pour une structure est toujours challengeant. Ces visites permettent d’obtenir de nombreux conseils et d’avoir un regard extérieur sur l’entreprise. Obtenir la certification ISO 9001 permet d’attester que notre organisation est en adéquation avec les exigences de la norme en question. Par conséquent, c’est un signal positif très fort que nous envoyons à l’ensemble de nos collaborateurs et clients.

L’impact de la norme

L’implémentation de la norme ISO, et plus précisément de la norme ISO 9001, dans le cadre d’une structure comme les Junior-Entreprises semble la plus adaptée et la plus adéquate. En effet, s’assurant du bon fonctionnement du Système de Management de la Qualité, la certification permet d’impacter positivement l’organisation de la structure en resserrant les liens entre les collaborateurs par exemple. S’engager dans le respect et le maintien de la norme, c’est engagé l’ensemble des membres dans davantage d’efficience et de bienveillance. L’esprit d’équipe étant l’une des principales valeurs de Junior ISEP, l’implémentation de la norme ISO 9001 dans notre structure semblait nécessaire.

La préparation de l’audit ainsi que le respect de l’ensemble des normes managériales ISO semble d’une complexité infinie, et non à la portée de petites structures telles que PME ou Junior-Entreprises. Cependant, elle constitue un considérable accélérateur de performance pour les organisations certifiées. En effet, d’après des chiffres publiés par la Confédération Nationale des Junior-Entreprises, « les structures disposant de normes qualité enregistrent en moyenne une hausse de 4 % de leur chiffre d’affaires, en comparaison d’entreprises dépourvues de tels outils ». La norme intéresse les clients et engendre ainsi, une augmentation des ventes. En effet, le contrôle des différents process, qu’ils s’agissent de qualité ou d’efficacité, favorise et augmente grandement la satisfaction client.

Ainsi, la mise en œuvre de la norme ISO, au sein d’une Junior-Entreprise par exemple, sert la compétitivité et la performance de la structure. Aujourd’hui, c’est près de 96 % des clients de Junior ISEP qui sont satisfaits de la qualité de nos prestations. Par conséquent, l’énergie, les fonds et le temps dépensés pour la norme ISO offrent des retours sur investissement importants et font tendre notre structure vers toujours plus de qualité et d’Excellence.

Vous aimez cet article?

Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter
Partager sur linkedin
Partagez sur LinkedIn
Pauline Millot

Pauline Millot

Community Manager

Acteurs essentiels de Junior ISEP, les alumni et partenaires accompagnent sur le plan économique, institutionnel, technique et fonctionnel.

Junior ISEP fait régulièrement appel à son réseau d’alumni notamment via le Conseil d’Orientation Stratégique et le projet ALUMNx qui favorise le partage de connaissance avec le mandat actuel. Si vous êtes alumni n’hésitez pas à rejoindre le groupe Facebook dédié :

Nos 11 partenaires sont :

  • – Des entreprises (BNP PARIBAS, EY, Engie …) ;
  • – Des institutions (ISEP, CNJE …) ;
  • – D’autres Junior-Entreprises (Psy Insight) ;
  • Ils sont engagés soit directement auprès de Junior ISEP soit au sein du mouvement dirigé par la CNJE (Confédération Nationale des Junior-Entreprises de France).